logo de l'association épiscopale liturgique pour les pays francophones
A- A A+

Lectures de la messe

Accueil » Lectures


27 mai 2015
Mercredi, 8ème Semaine du Temps Ordinaire
[Couleur liturgique : Vert]
S. Augustin de Cantorbéry, prêtre

Couleur liturgique du jour : Vert.

Couleur liturgique du temps ordinaire, évoquant la croissance de l’Église, grâce à la sève venue de Dieu.


  Cliquez pour en savoir plus.
Mémoire facultative
  • > Aujourd'hui
  • > Dimanche prochain
  • > Autre date
Calendrier liturgique catholique romain.
Recevez chaque matin par email les lectures du jour :

1ère lecture : « Que les nations apprennent qu’il n’est pas de dieu hors de toi » (Si 36, 1-2.5-6.13.16-22)


Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Prends pitié de nous, Maître et Dieu de tout ;
répands la crainte sur toutes les nations.
Qu’elles l’apprennent, comme nous l’avons appris :
il n’est pas de dieu hors de toi, Seigneur.
Renouvelle les prodiges, recommence les merveilles.
Rassemble les tribus de Jacob ;
comme aux premiers jours, donne-leur ton héritage.
Prends pitié du peuple porteur de ton nom,
Israël qui est pour toi un premier-né.
Prends compassion de ta Ville sainte,
Jérusalem, le lieu de ton repos.
Remplis Sion de ta louange,
et ton sanctuaire, de ta gloire.
Rends témoignage à tes créatures des premiers jours ;
réveille les prophéties faites en ton nom.
Donne la récompense à ceux qui t’attendent ;
que tes prophètes soient reconnus dignes de foi.
Écoute la prière de tes serviteurs,
selon ta bienveillance à l’égard de ton peuple.
Et tous, sur la terre, le sauront :
tu es « Le Seigneur », le Dieu des siècles !


– Parole du Seigneur.

Psaume : 78 (79), 8, 9, 11, 13


R/

Montre- nous, Seigneur,
la lumière de ta grâce.

(cf. Si 36, 1b (Vg))


Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres :
que nous vienne bientôt ta tendresse,
car nous sommes à bout de force !

 

Aide- nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom !
Délivre-nous, efface nos fautes,
pour la cause de ton nom !

 

Que monte en ta présence la plainte du captif !
Ton bras est fort :
épargne ceux qui doivent mourir.

 

Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis,
sans fin nous pourrons te rendre grâce
et d’âge en âge proclamer ta louange.

Evangile : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré » (Mc 10, 32-45)


Acclamation :

Alléluia. Alléluia.
Le Fils de l’homme est venu pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude.
Alléluia.

(cf. Mt 10, 45)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
les disciples étaient en route pour monter à Jérusalem ;
Jésus marchait devant eux ;
ils étaient saisis de frayeur,
et ceux qui suivaient étaient aussi dans la crainte.
Prenant de nouveau les Douze auprès de lui,
il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver :
« Voici que nous montons à Jérusalem.
Le Fils de l’homme sera livré
aux grands prêtres et aux scribes ;
ils le condamneront à mort,
ils le livreront aux nations païennes,
qui se moqueront de lui, cracheront sur lui,
le flagelleront et le tueront,
et trois jours après, il ressuscitera. »


Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée,
s’approchent de Jésus et lui disent :
« Maître, ce que nous allons te demander,
nous voudrions que tu le fasses pour nous. »
Il leur dit :
« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
Ils lui répondirent :
« Donne-nous de siéger,
l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ta gloire. »
Jésus leur dit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire,
être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? »
Ils lui dirent :
« Nous le pouvons. »
Jésus leur dit :
« La coupe que je vais boire, vous la boirez ;
et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.
Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé. »


Les dix autres, qui avaient entendu,
se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
Jésus les appela et leur dit :
« Vous le savez :
ceux que l’on regarde comme chefs des nations
les commandent en maîtres ;
les grands leur font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier
sera l’esclave de tous :
car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »


– Acclamons la Parole de Dieu.