logo de l'association épiscopale liturgique pour les pays francophones
A- A A+

Liturgie des Heures - Office des Lectures

Accueil » Lectures


31 janvier 2015
Samedi, 3ème Semaine du Temps Ordinaire
[Couleur liturgique : Blanc]
S. Jean Bosco, prêtre

Couleur liturgique du jour : Blanc.

Couleur liturgique des ornements utilisés au temps de Noël et au temps pascal. On la retrouve aux fêtes de la dédicace, de la Vierge Marie, des anges, des pasteurs, des docteurs de l’Église, des saints et des saintes qui ne sont pas martyrs. Le blanc évoque la pureté, mais plus encore la Gloire divine et l’éclat de tout ce qui touche à Dieu. C’est la couleur de la résurrection.


  Cliquez pour en savoir plus.
Mémoire
  • > Aujourd'hui
  • > Dimanche prochain
  • > Autre date
Calendrier liturgique catholique romain.
Recevez chaque matin par email les lectures du jour :

Hymne : Le Seigneur passe

Le Seigneur passe...
Ouvriras-tu,
Quand frappe l'inconnu ?
Peux-tu laisser mourir la voix
Qui réclame ta foi ?

Le Seigneur passe...
Entendras-tu
L'Esprit de Jésus Christ ?
Il creuse en toi la pauvreté
Pour t'apprendre à prier.

Le Seigneur passe...
Eteindras-tu
L'amour qui purifie ?
Vas-tu le fuir et refuser
D'être l'or au creuset ?

Le Seigneur passe...
Entreras-tu
Dans son eucharistie ?
Rappelle-toi que dans son corps
Il accueille ta mort.

Le Seigneur passe...
Oseras-tu
Lancer ton cri de joie ?
Christ est vivant, ressuscité.
Qui voudra l'héberger ?

Le Seigneur passe...
Attendras-tu
Un autre rendez-vous ?
Pourquoi tarder ? Prends avec lui
Le chemin de la vie.

Le Seigneur passe...

Antienne

Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes.

Psaume : (106 - I)

1Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !

2Ils le diront, les rachetés du Seigneur,
qu'il racheta de la main de l'oppresseur,
3qu'il rassembla de tous les pays,
du nord et du midi, du levant et du couchant.

4Certains erraient dans le désert sur des chemins perdus, *
sans trouver de ville où s'établir :
5ils souffraient la faim et la soif,
ils sentaient leur âme défaillir.

R/1 6 Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
et lui les a tirés de la détresse :
7il les conduit sur le bon chemin,
les mène vers une ville où s'établir.
R/2 8 Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
de ses merveilles pour les hommes :
9car il étanche leur soif,
il comble de bien les affamés !

10Certains gisaient dans les ténèbres mortelles,
captifs de la misère et des fers :
11ils avaient bravé les ordres de Dieu
et méprisé les desseins du Très-Haut ;
12soumis par lui à des travaux accablants,
ils succombaient, et nul ne les aidait.

R/1 13 Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
et lui les a tirés de la détresse :
14il les délivre des ténèbres mortelles,
il fait tomber leurs chaînes.

R/2 15 Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
de ses merveilles pour les hommes :
16car il brise les portes de bronze,
il casse les barres de fer !

Antienne

Psaume 106 - II

17Certains, égarés par leur péché,
ployaient sous le poids de leurs fautes :
18ils avaient toute nourriture en dégoût,
ils touchaient aux portes de la mort.

R/1 19 Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
et lui les a tirés de la détresse :
20il envoie sa parole, il les guérit,
il arrache leur vie à la fosse.

R/2 21 Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
de ses merveilles pour les hommes ;
22qu'ils offrent des sacrifices d'action de grâce,
à pleine voix qu'ils proclament ses oeuvres !

23Certains, embarqués sur des navires,
occupés à leur travail en haute mer,
24ont vu les oeuvres du Seigneur
et ses merveilles parmi les océans.

25Il parle, et provoque la tempête,
un vent qui soulève les vagues :
26portés jusqu'au ciel, retombant aux abîmes,
ils étaient malades à rendre l'âme ;
27ils tournoyaient, titubaient comme des ivrognes :
leur sagesse était engloutie.

R/1 28 Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
et lui les a tirés de la détresse,
29réduisant la tempête au silence,
faisant taire les vagues.
30Ils se réjouissent de les voir s'apaiser,
d'être conduits au port qu'ils désiraient.

R/2 31 Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
de ses merveilles pour les hommes ;
32qu'ils l'exaltent à l'assemblée du peuple
et le chantent parmi les anciens !

Psaume 106 - III

33C'est lui qui change les fleuves en désert,
les sources d'eau en pays de la soif,
34en salines une terre généreuse
quand ses habitants se pervertissent.

35C'est lui qui change le désert en étang,
les terres arides en source d'eau ;
36là, il établit les affamés
pour y fonder une ville où s'établir.
37Ils ensemencent des champs et plantent des vignes :
ils en récoltent les fruits.

38Dieu les bénit et leur nombre s'accroît,
il ne laisse pas diminuer leur bétail.
39Puis, ils déclinent, ils dépérissent,
écrasés de maux et de peines.

40Dieu livre au mépris les puissants,
il les égare dans un chaos sans chemin.
41Mais il relève le pauvre de sa misère ;
il rend prospères familles et troupeaux.

42Les justes voient, ils sont en fête ;
et l'injustice ferme sa bouche.
43Qui veut être sage retiendra ces choses :
il y reconnaîtra l'amour du Seigneur.
V/ Ta justice est pareille aux plus hautes montagnes,
tes jugements aux plus profonds abîmes.

Lecture : La mort de Moïse (Dt 32, 48-52; 34, 1-12)



LETTRE DE S. JEAN BOSCO À SES CONFRÈRES

Avant tout, si nous voulons nous montrer les amis du vrai bien de nos élèves et les amener à faire leur devoir, nous ne devons jamais oublier que nous représentons les parents de cette chère jeunesse qui fut toujours le tendre sujet de mes occupations, de mes études, de mon ministère sacerdotal, et de notre congrégation salésienne.

Que de fois, mes chers fils, dans ma longue carrière, j'ai dû me persuader de cette grande vérité : il est toujours plus facile de s'irriter que de patienter, de menacer un enfant, que de le persuader ! Je dirai même qu'il est plus facile, pour notre impatience et pour notre orgueil, de châtier les récalcitrants que de les corriger, en les supportant avec fermeté et douceur.

Je vous recommande la charité que saint Paul employait envers les nouveaux convertis à la religion du Seigneur, et qui le faisait souvent pleurer et supplier quand il les voyait peu dociles et répondant mal à son zèle.

Écartez tout ce qui pourrait faire croire qu'on agit sous l'effet de la passion. Il est difficile, quand on punit, de conserver le calme nécessaire pour qu'on ne s'imagine pas que nous agissons pour montrer notre autorité ou pour décharger notre emportement.

Considérons comme nos enfants ceux sur lesquels nous avons un pouvoir à exercer. Mettons-nous à leur service, comme Jésus qui est venu pour obéir, non pour commander. Redoutons ce qui pourrait nous donner l'air de vouloir dominer, et ne les dominons que pour mieux les servir.

C'est ainsi que Jésus se comportait avec ses Apôtres, en supportant leur ignorance, leur rudesse et même leur manque de foi. Il traitait les pécheurs avec gentillesse et familiarité, au point de susciter chez les uns l'étonnement, chez d'autres le scandale, et chez beaucoup l'espoir d'obtenir le pardon de Dieu. C'est pourquoi il nous a dit d'apprendre de lui à être doux et humbles de cœur.

Puisqu'ils sont nos enfants, éloignons toute colère, quand nous devons corriger leurs manquements, ou du moins modérons-la pour qu'elle semble tout à fait étouffée.

Pas d'agitation dans notre cœur, pas de mépris dans nos regards, pas d'injures sur nos lèvres. Ayons de la compassion pour le présent, de l'espérance pour l'avenir : alors vous serez de vrais pères, et vous accomplirez un véritable amendement.

Dans les cas très graves, il vaut mieux vous recommander à Dieu, lui adresser un acte d'humilité, que de vous laisser aller à un ouragan de paroles qui ne font que du mal à ceux qui les entendent, et d'autre part ne procurent aucun profit à ceux qui les méritent.


R/
Gloire à Dieu qui donne avec générosité.

Dieu aime qui donne avec joie ;
il a pouvoir de vous combler.

Celui qui fournit au laboureur la semence et la paix,
vous donnera, à vous aussi, la semence en abondance.

Votre générosité ne pourvoit pas seulement
aux besoins de vos frères,
elle est encore source d'action de grâce envers Dieu.

Oraison

Dieu qui as suscité saint Jean Bosco pour donner à la jeunesse un maître et un père, inspire-nous le même amour qui nous fera chercher le salut de nos frères en ne servant que toi seul.